[Poitiers] Manifestation de soutien à une famille géorgienne

Publié le par Pavillon Noir

La famille Metreveli, d'origine géorgienne, sous le coup d'une obligation de quitter le territoire, a fait hier l'objet d'une manifestation de soutien.

 

Le mari travaille chez nous depuis près de deux ans. Nous employons quatre ressortissants géorgiens: ce sont des gens pour qui travailler plus pour gagner plus signifie quelque chose, déclare Bernard Mitteault à propos de Phridhon Metreveli. Arrivé en France en 2002, ce dernier s'est depuis totalement intégré, ainsi que sa famille. Pourtant, cette dernière a reçu le 26 avril dernier l'obligation de quitter le territoire.

 

Hier à la sortie de l'école, une cinquantaine de personnes a manifesté son soutien à cette famille de quatre personnes, dont la cadette des enfants, Lisa, née en France, est scolarisée à Georges-Brassens (Beaulieu). Le tribunal administratif a été saisi du dossier mais n'examinera le recours que le 30 juin. Or, l'obligation de quitter le territoire est effective dès le 26 mai. Robert Rochaud (Les Verts), au nom de la mairie, a déploré la décision de la préfecture et cité un cas similaire survenu aux Couronneries avant les congés de Pâques. Une pétition a été ouverte par Réseau Education Sans Frontières 86.

 

De son côté, le préfet de région Bernard Tomasini a accepté de revoir leur cas si le mari se conforme aux exigences d'une carte de résident au titre du travail.

 

Contact: soutienfamille.gbrassens [arobbase] gmail [point] com

 

Stéphane Delannoy, Centre Presse, 14/05/2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article