Liberté conditionnelle pour Cipriani, ex-membre d'Action directe

Publié le par Pavillon Noir

Georges Cipriani, ancien membre du groupuscule armé d'extrême gauche Action directe, est sorti de prison après vingt-trois ans passés derrière les barreaux. Mardi 3 mai, la cour d'appel de Paris a en effet accordé un régime de liberté conditionnelle à celui qui a été condamné deux fois à la perpétuité, notamment pour les assassinats en 1987 du PDG de Renault Georges Besse et pour celui en 1985 de l'ingénieur général du ministère de la défense René Audran.

 

C'était le dernier membre du noyau dur d'Action directe à ne pas encore bénéficier d'un aménagement de peine. "M. Cipriani a regagné son domicile à Strasbourg et reprendra son travail dans la Banque alimentaire dès demain", a déclaré son avocat, Me Jean-Louis Chalanset.

 

SEMI-LIBERTÉ POUR JEAN-MARC ROUILLAN

 

Georges Cipriani, 61 ans, bénéficiait d'une semi-liberté depuis le 1er avril 2010. Sorti de prison le 14 du même mois, il travaillait depuis à la Banque alimentaire de Strasbourg et regagnait sa cellule uniquement le soir. Mais le 15 avril, il avait été remis en détention pour des questions de procédure dans l'attente de la décision de la cour d'appel.

 

Action directe, qui prônait la "lutte armée contre l'Etat" et s'était associée à la Fraction armée rouge (RAF) ouest-allemande, a revendiqué ou s'est vu attribuer près de quatre-vingts attentats entre sa création, en 1979, et son démantèlement en 1987.

 

Jean-Marc Rouillan et Georges Cipriani avaient été arrêtés le 21 février 1987 avec leurs deux camarades Nathalie Ménigon et Joëlle Aubron. Nathalie Ménigon a obtenu la liberté conditionnelle en 2008. Libérée en juin 2004 pour raison médicale, Joëlle Aubron est quant à elle morte à 46 ans, en 2006. Enfin, le 28 avril, la cour d'appel de Paris a accordé un régime de semi-liberté à l'ancien chef d'Action directe, Jean-Marc Rouillan, qui doit prendre effet le 19 mai.

 

lemonde.fr avec AFP - 03/05/2011

Publié dans Feu aux prisons !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article