[Afghanistan] Évasion monstre de la prison de Kandahar

Publié le par Pavillon Noir

Près de 500 détenus, essentiellement des talibans, se sont évadés de la prison de Kandahar dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 avril, grâce à un tunnel, a annoncé le directeur de la prison de la grande ville du Sud afghan. "Un tunnel long de plusieurs centaines de mètres a été creusé entre l'intérieur et l'extérieur sud de la prison, et 476 'prisonniers politiques' se sont échappés", a affirmé le général Ghulam Dastageer Mayar. Le chef adjoint de la police provinciale de Kandahar a confirmé l'évasion. Les autorités désignent par "prisonniers politiques" des responsables talibans présumés qui n'ont pas été arrêtés sur le champ de bataille.

 

Un porte-parole des talibans, Youssouf Ahmadi, a déclaré que les "prisonniers avaient creusé un tunnel long de 360 mètres de long en direction du sud. Ils ont commencé à sortir à 23 heures [dimanche] et ce [lundi] matin 541 prisonniers se sont évadés", avant de préciser : "Il y a 106 prisonniers politiques et le reste sont des moudjahidins [combattants]. Ils ont rejoint nos camps, et il n'y a eu aucun combat."

 

"COUP DUR" POUR LE PRÉSIDENT KARZAÏ

 

"C'est un coup dur. C'est quelque chose qui n'aurait pas dû se produire", a avoué dans la foulée Waheed Omar, le porte-parole du président afghan, Hamid Karzaï. Maintenant que cela s'est produit, nous cherchons à découvrir ce qui s'est passé exactement et ce qui doit être fait pour réparer le désastre qui a eu lieu à Kandahar."

 

De vastes opérations sont en cours pour retrouver les prisonniers, dont les données biométriques sont enregistrées, ce qui les rend facilement identifiables, a indiqué le gouverneur de la province. Citant les autorités de Kandahar, le porte-parole de la présidence a ajouté que 13 évadés avaient été repris.

 

SÉRIEUX REVERS POUR LES AMÉRICAINS

 

La prison de Kandahar avait déjà été le théâtre d'une spectaculaire évasion le 13 juin 2008 : un commando de talibans avait alors pris d'assaut l'établissement, et près d'un millier de prisonniers, dont une moitié de talibans, avaient pris la fuite.

 

Cette spectaculaire fuite collective représente un sérieux revers pour les forces américaines, qui espèrent engager leur retrait d'Afghanistan dans les mois à venir et confier la responsabilité de la sécurité du pays aux seules forces afghanes. Le programme de transfert doit débuter dans un nombre restreint de secteurs et s'achever, pour l'ensemble du pays, d'ici à la fin 2014. La région de Kandahar, berceau spirituel des talibans, ne figure pas dans les zones choisies pour la première phase de transition.

 

Leur presse (lemonde.fr, AFP, Reteurs) - 25/04/2011

Publié dans Feu aux prisons !

Commenter cet article